Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du cidre

Si pendant vos vacances, vous aimez goûter de bons produits locaux, discuter avec les producteurs, découvrir les coulisses de fabrication et peut-être aussi faire un peu de stock avant de rentrer chez vous, j’ai une proposition d’excursion qui devrait vous plaire. En Bretagne, on n’a pas de routes du vin, en revanche, il y a la Route du cidre. Un petit voyage gastronomique autour de cette spécialité cornouaillaise fera sans doute plaisir à vos papilles.

Si tout l’itinéraire s’annonce intéressant et pittoresque, nous avons choisi d’aller au Manoir du Kinkiz. Je m’y rends avec mon mari et ma belle-mère, quimpérois tous les deux, qui n’avaient pourtant jamais pris le temps de visiter la cidrerie… mieux vaut tard que jamais !

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

Sur place, vous trouverez fort à faire, et ceci tout au long de l’année, pas qu’en haute saison. On peut venir à tout moment pour une visite guidée de la cave suivie d’une dégustation (toutes les deux vous sont offertes), et finir par une petite balade dans les vergers ouverts au public. Juste à côté de la cave se trouve aussi la Distillerie artisanale du Plessis et le Musée de l’Alambic que nous n’avons malheureusement pas pu découvrir car le plus jeune membre de la famille, âgé de sept mois à l’époque, devenait un peu impatient. Je précise que les lieux de visite sont adaptés aux poussettes et aux fauteuils roulants, cela nous a bien facilité la vie.

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

Nous y avons passé un très bon moment et appris plein de choses. La famille Seznec, qui vous accueille dans le domaine, est à l’origine de l’appellation AOP Cornouaille. Je ne vais pas vous retranscrire toutes les explications en détail, ce serait dommage que vous sachiez tout avant d’y aller ! Je vais simplement vous transmettre quelques informations qui, j’espère, vous mettront l’eau à la bouche.

Ma belle-mère, en regardant la presse traditionnelle (qui n’est plus tellement utilisée de nos jours), a dit en avoir vu une à la ferme de ses grands-parents. En effet, autrefois, il était très courant en Bretagne de fabriquer son propre cidre. Au Manoir du Kinkiz, c’était la même chose jusqu’en 1975-80 quand la structure commerciale fut créée. Sur les 30 hectares de vergers, on a décidé de planter de vieilles variétés de pommes. Sur ce terrain poussent aujourd’hui trente variétés de pommes et, pour fabriquer un bon cidre, j’ai appris qu’il faut mélanger au moins quatre ou cinq variétés différentes de pommes !

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

La pomme à cidre est ramassée par terre et ici cela se fait à la main. Il faut que le fruit soit sain, mais pas nécessairement beau, ce qui fait la différence avec la pomme à couteau. Pour bien sélectionner les meilleurs fruits, on fait trois tris.

Avec les fruits triés, on fait une sorte de compote de pommes. Ensuite, on presse les pommes par variété avec une presse à bande (qui marche comme une presse à papier), qui a l’avantage de travailler en continu et de ne pas laisser d’odeur de paille ou de bois comme cela pouvait être le cas en employant d’autres méthodes. Plus tard, on stocke du jus trouble dans de très grandes cuves en inox ou en fibre de verre. Les impuretés remontent naturellement et au bout d’un moment, on peut récupérer du jus limpide. La difficulté consistant à discerner le bon moment car si on le fait trop tard, tout sera perdu.

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

Au début de décembre, on arrête la fermentation du cidre (on le filtre) et début janvier, on met les bouchons dans les bouteilles. Les bouchons en liège ne prennent la forme de champignon qu’une fois enfoncés en bouteille. On stocke le cidre en bouteille pendant trois ou quatre mois et c’est à ce moment que la boisson se transforme naturellement de plate en gazeuse, grâce à la levure. Le plus difficile, c’est d’obtenir un bon équilibre entre la quantité de levure et de sucre.

Au Manoir du Kinkiz, on ne fait que du cidre brut. On refuse de le couper à l’eau et de rajouter du sucre pour fabriquer du cidre doux. La différence de goût vient des variétés de pommes. Le cidre n’est pas un produit qui se bonifie à la garde. Il faut, au contraire, le consommer dans l’année car sinon, la levure va retravailler. C’est l’eau-de-vie de cidre qui vieillit, mais pas en bouteille, en fût de chêne.

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

En parlant d’eau-de-vie, sachez que si vous avez envie de goûter autre chose que du cidre, c’est tout à fait possible ! On vous proposera par exemple du pommeau, le seul apéritif breton AOC, composé d’un quart de lambig et de trois quarts de jus de pomme à cidre. Il y a de quoi choisir entre le lambig, l’eau de vie de cidre, le chouchen, le kremmig… (mais toujours avec modération) et pour ceux qui ne boivent pas d’alcool, il y a aussi un excellent jus de pomme.

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

Cidrerie Manoir du Kinkiz, un bel arrêt sur la Route du Cidre

N’hésitez pas à aller voir cette cave qui propose des produits de qualité et où l’on vous accueille avec le sourire et répond avec plaisir à toutes les questions. C’est une bonne idée de passe-temps lors de vacances en Cornouaille, mais pas seulement, car je suis sûre que les locaux seront, eux aussi, ravis de découvrir le Manoir du Kinkiz plus en détail.

Informations pratiques

Cidrerie Manoir du Kinkiz 75, route du Quinquis à Quimper (www.cidre-kinkiz.fr)

 

Saisons

Office de tourisme

Office de tourisme de Quimper Cornouaille


Encore plus d'articles

LOCALISEZ L'EXPERIENCE

Position GPS : 47.97436,-4.05523

Blogueur - Présentation

kasia tirilly photo
Kasia Tirilly - Bretonissime
Voir la présentation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *